Enfants du Monde


 

Le précepte du photographe

Liberté! Vole le ciel et ses tourbillons, ne meurs jamais. Vois le dedans, le dehors, comme tu n’as jamais vu : le minuscule, l’état présent, son oeil à elle. Regarde, enfant tempête, tes pieds et le bout de tes ongles.

Transperce sans parler, sans penser, les rues et les champs; caresse les vieux murs et apprend tout. Soleil ! Avec ton corps et ta bouche, autant qu’avec tes yeux, mange, chemins de boue, chemins de velours, la vie chaude et crache ta poésie, car Dieu n’a pas d’âme.